La Turmberg

La Turmberg est le mont emblématique de Durlach, ancienne ville résidentielle badoise. Elle culmine à 256 m de hauteur et constitue le sommet le plus au Nord-Ouest de la Forêt-Noire, à la transition entre la moyenne montagne et le paysage de collines du Kraichgau.

Turmberg, Karlsruhe-Durlach
Turmberg, Karlsruhe-Durlach

La Turmberg est une destination d'excursion très prisée et accessible par divers chemins. Le train de la Turmberg transporte les promeneurs au sommet de la montagne depuis 1888. Il s'agit du plus vieux funiculaire encore en service d'Allemagne. Il est également possible de rallier le sommet via le " Hexenstäffele ", un escalier de 528 marches conduisant directement de Durlach à la Turmberg. Au sommet, les promeneurs bénéficient d'un splendide panorama sur la plaine du Rhin et la zone urbaine de Durlach et de Karlsruhe. Quelques jolis chemins de randonnée invitent à une boucle. Un grand espace de jeu et un parc accrobranche ouvert en 2010 viennent parachever l'offre de loisirs au sommet.

La Turmberg (littéralement montagne de la tour) doit son nom à une ancienne tour datant de la fin de la période des Staufen. Des fouilles archéologiques ont permis de mettre au jour les fondations d'une tour plus vieille de deux siècles, directement à côté. Il s'agit des vestiges du " castrum Gretzingen ", c'est-à-dire du château fort de Grötzingen. Les comtes de Pfinzgau de la lignée des Hohenberger y avaient leur siège aux XIe et XIIe siècles et y exerçaient les droits de seigneuriage pour le compte des rois Saliques. La tour d'habitation constituait l'un des premiers châteaux-forts nobles du Sud-Ouest allemand, témoignant de l'assurance de ses propriétaires. L'ancienne tour d'habitation fut démolie entre 1230 et 1250 et remplacée par un donjon plus étroit, intégré dans le mur d'enceinte.

Haute de 28 m, la tour actuelle se caractérise par ses bossages, typiques de l'époque des Staufen, d'apparence robuste et massive, aux bordures nettes. Au XIIIe siècle, les nouveaux seigneurs, les margraves de Bade, n'exercent leurs fonctions qu'occasionnellement dans un premier temps sur le château désormais appelé " castrum Durlach ". Mais après plusieurs invasions du château au cours des années 1270, ceux-ci privilégient la ville de Durlach dans la vallée de laquelle ils construisent un château. Lorsque le margrave Charles II y établit sa résidence en 1556 et fait édifier le château de Karlsburg, l'ancien château-fort ne fait alors plus office que de tour de garde. Un pilier de 13 m de haut permet de construire une plate-forme pour y installer un canon d'alerte.

Heures d’ouverture:

  • 16 avril à 14 octobre, 7h - 20h
  • 15 octobre à 15 avril, 9h - 16h

carte

Indiquez ici votre adresse initiale

Informations de voyage de la Deutschen Bahn AG

Merci d’entrer le lieu de départ souhaité. Vous pouvez également utiliser le numéro et le nom de la rue, pour un calcul plus précis de la route.