Palais du prince Max

Tout d'abord somptueuse résidence d'un directeur retraité d'une grande entreprise, puis palais de la haute noblesse badoise, résidence du dernier chancelier impérial, siège de la cour constitutionnelle fédérale, école supérieure et aujourd'hui musée municipal.

Prinz Max Palais Karlsruhe, Stadtmuseum
Prinz Max Palais Karlsruhe, Stadtmuseum

Aussi somptueux soit-il, ce bâtiment a été construit à l'origine pour un représentant de la bourgeoisie. En 1882, August Schmieder (1824 - 1897), propriétaire et dirigeant d'une grande entreprise, fait construire par le célèbre architecte Josef Durm une somptueuse maison dans le style architectural des palais italiens, afin de s'y retirer à la retraite. La dispendieuse décoration statuaire avec ses Atlantes, ses personnages en niches et allégories sur le faîtage est l'œuvre du sculpteur Adolf Heer. Des adages de Josef Viktor von Scheffel gravés dans des plaques de marbre expliquent la signification des allégories.
Les jardins sont également accessibles, agrémentés d'une fontaine ornementale, de grilles d'enceinte et portails en fonte, ainsi que d'une façade décorative façonnée avec de nombreux composants historicistes dans la partie ouest du jardin et représentant un exemple unique de ce type architectural à Karlsruhe. À l'occasion de son mariage avec Maria von Cumberland, duchesse de Braunschweig-Lüneburg, le prince Max de Bade acquiert le palais en 1899 comme résidence pour sa famille, de sorte que le bâtiment porte rapidement son nom. Après l'effondrement de la monarchie en 1918, le dernier chancelier de l'Empire quitte sa résidence, l'abandonnant à diverses institutions et entreprises qui l'utiliseront comme locaux d'affaires. C'est pourquoi il ne reste rien de l'aménagement intérieur. Le palais du prince Max est sévèrement endommagé au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il sera restauré par la suite avec modification de la répartition des pièces à l'intérieur. La Cour constitutionnelle fédérale s'établit de 1951 à 1969 dans le bâtiment, avant que ne soient finalisés les nouveaux bâtiments sur la place du château. À partir de 1978, le palais du prince Max est transformé en centre culturel sur décision du conseil municipal, et ouvert en 1981.
Aujourd'hui, le palais accueille le musée municipal, le musée consacré à la littérature du Rhin Supérieur, la société de littérature ainsi que la bibliothèque pour enfants et jeunes.

Carte

Indiquez ici votre adresse initiale

Donnez svp votre lieu de départ. Vous pouvez également préciser le nom et le no de rue permettant une calculation précise de la distance.